L’histoire de chaussures

Video Thumbnail

Histoire envoyé par Karim Nahal le 7 Décembre 2016

10 Décembre 2015. Il est 17h. Il faisait froid. Comme chaque soir, ma femme et moi venons de récupérer nos enfants à l’école. Nous empruntons chaque soir le même trajet mais ce jour là une rencontre va indéniablement changer nos vies. Arrêté à un feu, mon regard s’est porté vers la gauche et je l’ai vu…

Lui, les cheveux hirsutes, la barbe grisonnante longue et emmêlée. Vêtu d’une vieille veste de costume déchirée et trop grande pour lui, cet homme d’un âge incertain, peut-être 60, 65 ans, tenait fermement dans sa main une poche plastique. Il cherchait avec pudeur au fond des poubelles. Triste spectacle…

Nous regardions cet homme en se demandant ce que l’on pouvait faire pour lui venir en aide lorsqu’une deuxième chose attira encore plus mon attention. Il avait à ses pieds une vieille paire de chaussons en feutre trouée et trop petite pour lui. Les pieds abîmés, ces talons étaient à même le sol.

Spontanément nous nous sommes arrêtés sur le bord de la route et je suis allé à sa rencontre. J’ai vu dans son regard de l’interrogation lorsque je l’ai abordé. Nous avons échangé quelques mots. Il s’appelait MICKEY. Je lui ai proposé ma paire de chaussures, mais il a refusé. Je lui ai donc dit que j’en avais une deuxième paire dans le coffre dont je ne me servais plus (sachant pertinemment que c’était faux).

C’était pour moi impossible de ne rien faire et de repartir. Il m’a donc suivi jusqu’à ma voiture, avec, porté sur nous, le regard de nos enfants et aussi celui des passants. Une fois à la voiture, bien sûr, ne trouvant pas la soit disante paire de chaussures, je lui re-propose celles -que j’avais à mes pieds en insistant. Je voyais dans ses yeux qu’il voulait les accepter mais que sa fierté d’homme lui en empêchait. Au bout de quelques minutes, il finit par accepter voyant que je ne lâcherais pas. Nous remerciant encore et encore, ma femme et moi même décidions de faire nos poches et de lui donner l’argent que nous avions sur nous. Nous ne trouvions que dix euros et nous lui avons donné. toujours en insistant. Il ne savait pas comment nous remercier. Ma femme lui a répondu que juste un sourire suffisait.

Quel bonheur de le voir sourire et de voir ses yeux qui brillaient. Peu importe que je sois reparti en chaussettes. Juste, le fait de savoir que nous avons ne serait ce qu’un instant, donné un peu de lumière dans son cœur, c’est le plus important.

Je pense aussi que pour nos trois enfants qui ont 5, 10 et 14 ans, c’est un bon exemple parmi tant d’autres de leur montrer ce qu’est à nos yeux, juste normal. Le partage, le respect de l’autre sans jugement. Nous croisons parfois cet homme. Il nous a raconté sa vie, la vie d’un homme ordinaire pour qui tout a basculé, comme ça peut arriver à chacun d’entre nous. Ce n’est au final qu’une histoire de chaussures mais tellement de richesse dans l’échange et le partage.

 

Karim NAHAL

 

Que voulez-vous améliorer aujourd’hui ? 

Recevez GRATUITEMENT une série de puissantes vidéos en vous inscrivant à droite =>

Vous êtes né pour créer une vie hors du commun.

Au plaisir de vous accompagner à la réussite que vous désirez et méritez.

 

Max Piccinini
#1 Coach de Haute Performance
Expert en Stratégies de Réussite
Fondateur de ReussiteMax
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *